News

Brasserie Gallia Paris

Brasserie Gallia Paris

Gallia, une brasserie à base de Popopopop!

Jacques Ferté et Guillaume Roy se rencontrent lors de leurs études. Tous deux sont passionnés de bière, ils décident de se former au Lycée Agricole de Douai auprès d’Olivier Sénéchal, Maître Brasseur reconnu dans le milieu de la bière. Leur passion se renforce et l’idée de reprendre la brasserie Gallia monte petit à petit. Cette brasserie mythique de Paris fut créée en 1890 par J.J. Wohlhüter, alsacien d’origine. Elle avait, malheureusement, été fermée puis détruite en 1968. Un descendant de Wohlhüter leur donne l’accord pour utiliser le nom de Gallia, l’aventure est lancée en 2009. Leur rencontre avec Simon Hicher, le premier brasseur de Gallia, leur donne l’impulsion pour se lancer. Le recrutement de Rémy Maurin, en 2016, leur apporte l’audace et la créativité. 

 

Rémy est un brasseur autodidacte de talent et grand amateur de vin nature (comme tous les gens biens). Depuis la brasserie de Pantin, il ose mélanger ses deux amours : le vin et la bière. Oui ça existe, oui ça a un nom, cet hybride est une Vière, et pour continuer à répondre à des questions que vous ne nous posez même pas : oui c’est très bon! Rémy Maurin n’est peut être pas l’inventeur de la Vière mais il est celui qui a su la faire connaître au plus grand nombre, à la faire passer de l’ombre à la lumière grâce à la gamme Sauvages de Gallia.

 

Sauvages est là pour brouiller les pistes, c’est un hommage à la richesse de notre terroir et savoir-faire français en y ajoutant ce qu’il faut de folie pour susciter notre curiosité. Les procédés sont inspirés de la vinification : déjà du raisin, des levures indigènes (c’est-à-dire naturellement présentes sur le raisin), des macérations longues, des assemblages, des vieillissement en barriques, en amphores, les deux parfois. Les Vières Sauvages associent un moût de bière acide et un moût de raisin.

Pour 2022, Gallia a travaillé autour de 11 cépages afin d’enrichir leur gamme et de proposer des cuvées toujours plus innovantes et intéressantes. Nous vous présentons quelques cuvées Sauvages, nous vous laissons apprécier les jeux de mots de qualité… 

 

La “Gamay Sans Ma Françoise, du gamay du Beaujolais macéré dans un moût de bière puis vieilli 8 mois en barrique de vin, enrichi en framboises, vière légère, acidulé et gourmande. 

La « Gamay Sans Toi », l’histoire d’amour entre le gamay et la bière donne naissance à une vière d’une belle intensité légère.

L’Extrawurst, macération de 30 jours du cépage alsacien le gewurztraminer dans un moût de bière, est une vière très équilibrée aux notes vineuses.

La Piton Noir, pour les amoureux.ses du pinot noir, des notes de fruits rouges comme la cerise et des tanins affirmés.

La Sour Vraggot Rhubarbe, une macération de loin-de-l’oeil assemblé avec de l’hydromel et du miel de Normandie dans un moût de bière, élevage de 9 mois en barrique et, puisque ce n’était pas assez, le jus a de nouveau macéré avec de la rhubarbe, le résultat est une vière acidulé aux notes florales et  fruitées de rhubarbe.

La Mirage 2000, une vière vieillie 8 mois dans des barriques de vin avec des abricots secs fumés aux ceps de vignes, des notes fruitées et oxydatives avec une finale subtilement fumée.

La « When Life Give You Kunmquat« , du citron vert, du kumquat, du malt tourbé pour des notes intenses d’agrumes, à savourer lorsque la température grimpe.

La Nelson M’amphore, un gros travail sur l’élevage puisque la fermentation de 3 mois se fait en amphore et qu’ensuite le tout passe quelques mois en barriques de chêne, vous retrouverez des notes oxydatives et une finale minérale.

La Nelson Oxydatif, amateurs de vins du Jura accrochez vous, vous avez devant vous un assemblage de plusieurs barriques et amphores qui ont développés un voile de levure, comme le vin jaune, exactement. En bouche, vous retrouverez des notes oxydatives de pommes mûres. Vous pouvez la faire vieillir 20 ans sans problème, encore faut-il y arriver…

La Myrtille, issue de macérations lentes en amphores et en barriques, macération d’un an de la Imperial Berliner Weisse « Blanc » sur des myrtilles assemblée avec une barrique de la même bière, macérée quant à elle sur des raisins. Une vière tannique, fruitée et gazeuse.

La Mielleuse, est un braggot c’est-à-dire un hybride de bière et hydromel, celui-ci est revisité façon bière acide. Comme c’était trop simple, ils l’ont fait vieillir dans des fûts ayant contenu du rhum jamaïcain et un ajout de sirop d’érable a été fait afin de limiter l’oxydation. Le résultat est une vière légèrement épicée et boisée avec une grande buvabilité, qui rappelle un blanc pétillant.

 

Découvrez notre sélection des bières Gallia sur notre site, livraison sous 24h avec Chronopost en France métropolitaine, livraisons partout en Europe*

Partagez cet article