News

Vin Bio, Biodynamique et Nature – Quelles différences ? – L’agriculture propre

Vin Bio, Biodynamique et Nature – Quelles différences ? –  L’agriculture propre

sulfites nature bio biodynamique

L’agriculture biologique : Pour obtenir le label agriculture biologique, les vignes et la vinification doivent être conduites selon un cahier des charges très précis. Le vigneron essaie de renforcer au maximum les défenses de la vigne pour limiter l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèses (pesticides, insecticides, fongicides, engrais, etc…)

  • Jusqu’à 100mg/litre de sulfites, levure bio ajoutée. 

L’agriculture biodynamique : Ce type d’agriculture se base sur les mêmes fondamentaux que l’agriculture bio. La démarche va cependant plus loin car elle a pour objectif de dynamiser et intensifier la vie organique dans le but d’avoir de meilleurs échanges entre la terre et la plante ; tout cela grâce à des préparations à base de plantes infusées ou macérées.

  • Jusqu’à 70mg/litre de sulfites, levure bio ajoutée (pas dans tous les cas).

Le vin naturel : Cette méthode, beaucoup plus pousée, combine les deux méthodes, en interdisant en plus tout intrant quelqu’il soit. La production de vin nature permet de rester au plus près de la qualité et des typicités des raisins récoltés. L’agriculteur s’engage à respecter au mieux les sols et l’environnement dans lequel il travaille. Les levures indigènes présentes naturellement dans les moûts permettront une vinification longue et autonome. L’emploi d’un minimum de soufre, voir pas du tout, est bien sûr logique. Dans ce cas, vous trouverez parfois ecrit sur la bouteille  » Attention vin vivant » ! Pas de panique, un léger dégagement gazeux peu être présent à l’ouverture de la bouteille, il s’estompera très vite. Ce n’est pas un défaut, au contraire. Cela signifie que votre vin sera une authentique expression du terroir et non standardisé.

Cette conduite de la vigne demande du temps, c’est pourquoi élaborer un vin propre demande 20 à 30 % de main d’oeuvre supplémentaire par rapport à une agriculture conventionnelle.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.